Intervention

Rhinoplastie

La rhinoplastie, sans anesthésie. sans douleurs. sans hospitalisation.

L’injection de produits de comblement en médecine esthétique permet de réduire des anomalies de l’arête nasale ou des défects (anomalies) de rhinoplasties chirurgicales. Autrefois très rares, les nouvelles générations de produit et la volonté des personnes de ne pas avoir d’éviction sociale, rend relativement fréquente cette intervention.

La rhinoplastie chirurgicale classique reste potentiellement le traitement de 1ère intention.

Mais la volonté des patients va dans le sens d’un geste moins lourd, moins traumatisant et moins cher. 

Le Docteur Quezel-Guerraz travaille sur cette indication depuis 20 ans et présente une des plus grosse expérience en France.

Il intervient sur ce sujet dans de nombreux congrès en France et à l’étranger.

Exemple d’une rhinoplastie médicale au Radiesse (photos du Docteur Quezel-Guerraz – toute reproduction est interdite)

Les injections pour la rhinoplastie se font sous anesthésie locale stricte en cabinet médical : anesthésie topique (Emla).

Les effets secondaires sont rares et passagers. La prudence doit être de mise quant à la quantité de produit injecté . C’est un acte délicat et difficile que devra être réalisé par des experts de la technique. Il existe de vrais risques à évaluer par un praticien habitué à cet acte.

Aucune éviction sociale n’est requise. L’acte médical de rhinoplastie médicale ne dure que 15 à 30 minutes. Pas de platre, ni de pansement dans les suites. Un léger oedème et une douleur de quelques jours est possible voire fréquente.

Le choix des produits est déterminant quant aux résultats des rhinoplasties médicales. Il faut souvent utiliser plusieurs produits en fonction de la zone corrigée pour obtenir un résultat optimal. Les zones à corriger sont multiples : l’angle naso-labial, la columelle, l’épine nasale, la pointe ainsi que le dorsum. L’erreur est souvent d’injecter l’encoche glabello-nasale qui donnera un aspect anormal au nez. la pointe reste la zone dangereuse, et une attention toute particulière devra se faire dans les suites à l’acte.

La rhinoplastie médicale répond à des indications très précises et ne se substitue en aucun cas aux rhinoplasties chirurgicales pratiquées par les ORL, chirurgien maxillo-facial, et chirurgiens esthétiques

Cet acte est une alternative plus simple et moins coûteuse, mais moins définitive.